HR Today Research

«Le chômage structurel s‘accroît»

von Rundstedt, société spécialisée dans la transition de carrière et l’outplacement lance une nouvelle édition dans la série d‘études «HR Today Research» en collaboration avec HR Today. Anne Donou, Directrice en Suisse Romande, s’exprime sur le contexte et les tendances du marché du travail suisse.

C’est la quatrième étude que vous menez avec HR Today. Quel est l’objectif en 2021?

Anne Donou, Directrice en Suisse Romande

Anne Donou: Cette année, nous examinons de plus près les pratiques de licenciement des entreprises en Suisse. Nous souhaitons regarder comment les employeurs gèrent les licenciements et quelles sont les pratiques en cours. Nous aimerions également savoir dans quelle mesure ces pratiques ont été modifiées par les conditions difficiles du marché du travail actuel.

 

Pourquoi ce sujet?

Tout le monde parle de la pénurie des compétences. Malgré cela, les licenciements sont toujours d’actualité sur le marché du travail suisse. Les entreprises adaptent en permanence leur force de travail: les restructurations entraînent des licenciements, y compris les années où l’économie se porte bien. Cependant, en raison de l’impact économique négatif des mesures sanitaires prises pour lutter contre la COVID-19, la question des licenciements est encore plus d’actualité. Nous entendons d’une part parler de licenciements massifs (dans quelques secteurs directement concernés) et, d’autre part, on constate l’augmentation des licenciements individuels en marge de la COVID-19. Il est donc très intéressant d’examiner de plus près le comportement des employeurs suisses en matière de licenciement.

 

Comment percevez-vous le marché du travail à l’heure actuelle? 

La demande de candidats sur le marché de l’emploi semble actuellement plus importante qu’attendue. L’utilisation massive du chômage partiel en Suisse permet de ne pas détruire les emplois et de maintenir les employés en poste même lors qu’ils ne travaillent pas. Néanmoins, il y a beaucoup plus de licenciements que d’habitude. Parallèlement à cela, et contrairement à ce que l’on entend régulièrement, il y a actuellement des embauches et des créations d’emploi. La situation varie considérablement d’un secteur à l’autre. Tout bien considéré, le choc COVID-19 ne conduit pas automatiquement à une réduction ou à une destruction des emplois, mais bien à une accélération des changements structurels actuels liés à la transformation digitale.

 

Quelles sont vos prévisions?

La transformation digitale s’accélère et va continuer à accentuer la polarisation sur le marché de l’emploi. Cela signifie également que le chômage structurel va augmenter, car de plus en plus de personnes voient leur employabilité se détériorer. L’offensive sur la formation n’aura que peu d’impact sur cette tendance, à court terme. L’augmentation du chômage structurel n’est pas reflétée par les chiffres du chômage du SECO. Pour avoir une image plus précise, nous devons examiner le taux de pénurie de main d’œuvre. Ce pourcentage était en moyenne de 11,8% en 2019 et de 12,5% en 2020. Je suis convaincue que le taux de pénurie de main d’œuvre augmentera à nouveau fortement en 2021. La pénurie de travailleurs qualifiés s’accroît dans la même période, de nombreuses entreprises ayant de plus en plus de mal à trouver des profils spécialisés sur le marché.

 


Participez à l‘enquête maintenant:

Quelles sont les pratiques de licenciement en Suisse? Nous avons besoin de votre avis!

Nous vous invitons de même que toute la communauté suisse des RH, à participer à l’enquête de von Rundstedt sur les «pratiques de licenciement en Suisse». Comment vivez-vous les licenciements dans votre organisation ou dans d’autres entreprises? Les résultats de l’enquête seront analysés à la fin de l’été et publiés dans HR Today en septembre 2021. Nous présenterons dans le numéro de mai des exemples concrets de pratiques de licenciement de différents employeurs. Le numéro de juillet donnera la parole aux employés qui ont été licenciés.


À propos de nous
von Rundstedt & Partner Suisse emploie environ 85 personnes et dispose de neuf bureaux dans toute la Suisse. von Rundstedt publie régulièrement des baromètres et réalise chaque année des études de marché et des pro-jets de recherche sur le marché du travail suisse. rundstedt.ch

Enter the text or HTML code here